J’aimais dormir sur la charrette chargée de foin et j’aimais, quand la charrette s’arrêtait dans la cour, devant notre chaumine, que l’on m’emportât, tout ensommeillé, dans la maison. J’aimais le grincement des roues sous le char pesant du temps de la moisson. J’aimais le gazouillis des oiseaux dans le jardin et dans les champs, j’aimais le clapotis des eaux printanières et le tendre coassement en mineur des crapauds dans le marais, au printemps, quand les eaux descendent. J’aimais quand les pommes tombaient le soir dans le verger, dans la pénombre — de façon inattendue, comme en cachette, elles tombaient sur la terre, dans l’herbe. Il y avait un mystère, quelque chose d’éternellement inéluctable dans cette chute du fruit… Dovjenko

Rilke

  • la steppe                

    Court-métrage de fiction tourné au cours de l’été 1987 en décors naturels sur la commune d'Aillon-le-Jeune dans le massif des Bauges en Savoie.

     

    Scénario et réalisation Emmanuel Parraud

    Production Cargo

    Image Denis Gheerbrant

    Son Thierry Jeandroz

    Montage Gérard Jumel

    Mixage Gérard Lamps

     

    Interprétation

    Anne-lise Calvez, Didier Louwagie,
    Lili Gallice Petit Barrat

     

    couleur

    11mn

    35MM

    format 1,33

    visa 67456

    diffusion LA SEPT-ARTE, CANAL +

     

    Prix Canal+ au festival de Grenoble 1988

    Mention spéciale Aix-en-Provence 1989

    Prime à la qualité CNC 1989

    Festival Premier Film SFR 1990

    Lauréat Panorama du court-métrage Escurial - novembre 1990

    ==========================================

     

    Une petite fille solitaire, dans la campagne un après-midi d’été. Etrangère au monde qui l'entoure, elle assiste, impuissante, au spectacle des événements qui s’y déroulent.

© Emmanuel Parraud 2015